“Je viens de vivre les 24h les plus dures de ce VG. Je sors de l’enfer ! J’exagère à peine, le bateau tapait dans toutes les vagues. J’étais au près dans une mer désordonnée et des courants contraires. Une horreur, à chaque vague, il y a tout qui tremble. Heureusement, ça c’est calmé, la mer est plus rangée. On va pouvoir attaquer et aller chercher cette zone de transition. J’espère être arrêté moins longtemps que devant ! Petite pensée pour Yannick qui a vu revenir tout le monde… ”

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *