“Après une  exceptionnelle performance à terre dans les jours jours précédant le départ de la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne qui aura permis grâce aux compétences et à l’énergie de tous que L’Occitane en Provence prenne le départ, Armel nous a fait la démonstration en prenant un départ tonitruant devant Les Sables d’Olonne, du formidable potentiel de vitesse de cet Imoca. Les spécialistes n’en douteront plus… Quelle satisfaction et quelle récompense devant tant de travail accompli.

Bien entendu, ce coup d’éclat avec le Soleil de L’Occitane en Provence illuminant le ciel maussade de la Vendée au moment du départ ne remet pas en cause la stratégie :ise en place par Armel avant le départ : il faut obtenir cette fameuse qualification pour le Vendée Globe et par conséquent avant tout préserver le bateau pour finir le parcours et rentrer à la maison sans coup dur…

Concrètement, nous nous sommes fixées des limites:

  • Prendre du temps dans les manoeuvres pour qu’Armel découvre son bateau.
  • Ne pas mener le bateau a plus de 70/80% de son potentiel notamment en limitant les charges.
  • Ne pas aller chercher le plus fort de la dépression dans le nord et ne pas hésiter à éviter le plus dur en partant dans l’ouest.
  • Exercer une vigilance particulière sur le bateau en s’astreignant à des routines de contrôles quotidiens.”

 

Michel de Franssu, Team Manager de L’Occitane en Provence

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *