1

Suspense jusqu’à vendredi soir!

Les deux derniers jours de course vont être cruciaux sur la Transat Quebec St Malo. Un regroupement et un véritable sprint pour les 100 derniers milles ne sont pas à exclure dans la nuit de jeudi à vendredi, à quelques heures de l’arrivée. « Black Pepper/Les Ptits doudous », 5e, a concédé un peu de terrain. Mais l’équipage franco-allemand d’Armel Tripon est toujours à la lutte pour les places d’honneur. Et tout peut arriver.

 

«On devrait arriver à Saint-Malo vendredi soir, mais d’ici là tout est possible ! Aller chercher la victoire sera difficile maintenant, mais tout est possible de la 2e à la 8e place. Il va falloir être lucide pour les 100 derniers milles, alors que là nous en avons encore un peu plus de 400 à parcourir. » Tout est dit ou presque par Armel Tripon : cette Transat Quebec-Saint Malo est loin d’avoir livré son verdict alors qu’il ne reste plus que deux jours de mer à couvrir pour gagner les remparts de la cité corsaire !

 

Une bulle sans vent à hauteur de Ouessant ?

 

Car voilà : pour l’heure il y a du vent « on a encore 20 noeuds, on cavale entre 12 et 15 noeuds, sous spi » explique Armel, « on devrait avancer encore très bien jusqu’à la longitude de Ouessant, mais au fur et à mesure qu’on va entrer en Manche on va buter dans du vent faible – voire très faible – dans la nuit de jeudi à vendredi. C’est pour ça que je dis que tout est possible. On devrait recoller un peu, nous ne sommes qu’à une dizaine de milles du deuxième. Et après, on verra bien qui réussira à se sortir le mieux de cette bulle sans vent… »

 

Le moral est toujours au beau fixe à bord de Black Pepper/Les Ptits doudous par Moulin Roty », d’autant qu’enfin l’équipage aperçoit le soleil et que les températures remontent après une traversée de l’Atlantique express mais glaciale. « Après huit jours dans le gris, ça fait beaucoup de bien de revoir un rayon de soleil, ça sent l’écurie ! », confirme Armel, qui avoue avoir « grand besoin d’un peu de repos » et assure « je vais essayer de faire des petites siestes plus régulières d’ici la nuit de jeudi à vendredi qui va être décisive ».

Wait and see et nous verrons bien vendredi quel sera le résultat de cette course folle dont Black Pepper a déjà été un des grands animateurs. Mercredi soir, ils faisaient partie d’un trio de bateaux naviguant dans un mouchoir de poche, à la lutte pour la troisième place du classement provisoire. Mais huit Class40 au total peuvent encore espérer le meilleur à Saint-Malo, il faudra donc aussi du talent dans le vent faible… et un peu de réussite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *