« C’est une fin de Pacifique assez compliquée avec une mer cabossée, croisée… Les dépressions passent tellement vite que la houle n’a pas le temps de s’installer et que les cavalcades sont difficiles. Les grains sont assez violents, on sent toute la puissance des vents du sud. Mais le décor est assez somptueux, c’est assez impressionnant. Une beauté rare ! Je ménage le bateau pour la suite car la partie après le Cap Horn va être stratégique et intéressante ! J’emmagasine du repos, de l’énergie en vue de cette phase de jeu où il va se passer des choses… Encore 1000 milles avec prudence et je repars à l’attaque ! Encore très belle année à tous… »

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *