Capture d’écran 2018-04-25 à 18.07.42

Armel Tripon va virer en tête à mi-parcours

Alors que le parcours de la 1000 milles des Sables a encore changé pour épargner du trop gros temps aux solitaires, le skipper de RÉAUTÉ CHOCOLAT a parfaitement joué le coup. A hauteur de l’estuaire de la Loire ce midi, après une deuxième partie de nuit ultra rapide, il s’est forgé une vingtaine de milles d’avance sur Thibaut Vauchel-Camus.

Deux courtes vidéos tournées hier en mer par Armel Tripon et Thibaut Vauchel Camus font le tour du Web : on y voit le multicoque RÉAUTÉ CHOCOLAT croiser juste devant Solidaires en Peloton… Et on y entend Armel Tripon crier de joie. C’est révélateur de l’extraordinaire partie de match-racing, au contact, que se sont livrés les deux skippers de Multi50 engagés dans la 1000 Milles des Sables. Ces deux-là, pour leur première course en solitaire en multicoque, se rendent coup pour coup et offrent un spectacle magnifique.

RÉAUTÉ CHOCOLAT a fini par virer en tête à la marque de Gijon hier soir. Juste avant ce premier passage espagnol, on apprenait que le parcours était de nouveau modifié pour éviter des vents à 40 nœuds et une mer forte prévue sous 48 heures en Angleterre. Finie la montée vers Wolf Rock, maintenant les marques à virer après ce premier passage à Gijon sont la cardinale Sud Banc de Guérande, face à l’estuaire de la Loire (où Armel Tripon arrive ce mercredi midi), avant de… retourner à Gijon pour une troisième traversée du golfe de Gascogne, puis de revenir vers les Sables d’Olonne. Le parcours total de la course est donc : Les Sables / Gijon / Sud-Guérande / Gijon / Les Sables.

Des pointes à 30 nœuds ce matin !

La très bonne nouvelle est qu’Armel Tripon s’est parfaitement sorti de la zone de vents faibles qui sévissait en première partie de nuit dernière, jusqu’à une quarantaine de milles des côtes espagnoles : là encore, à faible vitesse, il y eut de très nombreuses manœuvres au contact avec son duettiste Thibaut Vauchel-Camus. Encore une séance de match-race exigeante physiquement et éprouvante pour les nerfs dont Armel s’est extirpé en tête, avant d’enfin toucher le vent de nord-ouest tant attendu et de considérablement accélérer.

De fait, la deuxième partie de nuit a été extraordinaire : 20 nœuds de vitesse vers 3h du matin, puis 25 à 30 nœuds au lever du jour ! Là, tout droit et à fond, bien calé sur le foil, Armel a imprimé un rythme incroyable, tirant le meilleur parti de cette machine à fabriquer du vent qu’est le Multi50 RÉAUTÉ CHOCOLAT et prenant une vingtaine de milles d’avance sur son adversaire.

A 11h ce mercredi, Armel Tripon naviguait à 22 nœuds et il ne lui restait plus que 30 milles à couvrir avant de virer la marque Sud Guérande, ce qui sera chose faite ce midi. Il entamera ensuite en leader sa troisième traversée du golfe de Gascogne en 48 heures… et mettra de nouveau le cap sur Gijon. Quand on aime…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *