Québec-Saint Malo : Armel Tripon raconte

C’est parti depuis 24 heures sur la Transat Quebec/St Malo pour « Black Pepper/Les Ptits doudous ». Un tout petit peu trop motivé sur la ligne, l’équipage Franco-Allemand emmené par Armel Tripon est bien revenu dans le match, après un rappel individuel. Il pointe en 5e position après 24 heures de course. Armel explique l’entame dans un message que voici :

 

« Bonjour à tous ! Après un rappel individuel pour avoir été un peu trop prompts sur la ligne de départ, nous nous sommes élancés bons derniers. Mais la bagarre de virement de bords dans le Saint Laurent est incroyable. On tire des bords incessants – j’en ai compté plus de cinquante dans les toutes premières heures de course – et ce sont des bords qui sont très courts : chacun dure entre 3 et 5 minutes maximum , le tout dans 20 nœuds de vent mollissant 15 nœuds. Nous sommes partis avec un ris dans la grand voile et sous trinquette et peu à peu, nous avons réussi à remonter beaucoup de bateaux pour revenir sur les trois bateaux de tête… quand la pétole (absence de vent) est arrivée. Les trois de tête nous ont de nouveau repris un peu de terrain, mais rien de grave. Là, il faut jouer les contre-courants dans la brume, on va parfois se cacher tout près de terre, dans très peu d’eau. Les prévisions météo se trompent évidemment…  ce serait trop facile sinon !  Avec la nuit, les codes zéro puis les spis sont montés, c’est de la régate au contact, à l’affut de la moindre risée. Une risée qui peut vous emmener d’un seul coup… avant de retomber. C’est le moment ou vos camarades de jeux des autres bateaux, ceux qui vous avaient regardé partir envieux quelques instants plus tôt, rigolent à leur tour de vous voir scotché à la piste. Tout va bien à bord. Entre deux changements de voile et le matossage qui va avec (déplacement des voiles et du matériel inutilisé pour équilibrer les poids dans le bateau), on a réussi à dormir une heure ou deux la première nuit… et c’est très encourageant avec le jour qui se lève de voir qu’il y a même des multicoques autour de nous ! A bientôt ! Armel»

Armel Tripon a pris ces deux photos à bord : son équipage à 8 minutes du départ…
Armel Tripon a pris ces deux photos à bord : son équipage à 8 minutes du départ…

 

... et le Saint Laurent dans la brume et la pétole, après des premières heures ventées.
… et le Saint Laurent dans la brume et la pétole, après des premières heures ventées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *