Quel est ce bruit étrange qui vient me tirer de mon rêve !

“De deux choses lune. L’autre c’est le soleil” disait Jacques Prévert, mais là non il fait nuit noire, qu’est-ce donc alors ! C’est stridant et agressif, ça y est, je comprends où je suis, mon alarme hurle à la mort depuis quelques minutes, mes 40 minutes de sommeil sont atteintes. J’émerge, coupe le sifflet à cet impoli et contrôle les nombreux écrans: le radar n’indique aucun navire aux alentours, pas de grains non plus, les cartes satellites prises la veille étaient nettes, la vitesse du bateau est bonne, j’éclaire les voiles, inspecte, vérifie, respire l’air humide et chaud de la nuit tropicale à plein poumons, je m’étonne encore d ‘être en caleçon sur le pont… Quelle chance incroyable que de se faire réveiller en pleine nuit pour observer son bateau filer vers le sud, le sentir vivant, nerveux à chaque risée, chaque vague surfée.

Et quelle chance que de repartir dormir 40 minutes de plus vers de nouveaux rêves !

Bon quart…

Armel

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *